Sporting-Benfica, quelle rivalité ?

 

Le derby entre le Sporting (3e) et le Benfica (1er à sept points) revêt un enjeu comptable important (dimanche 21h00). Suffisant pour raviver leur rivalité, reléguée au second plan par les duels Benfica-Porto? Manuel Dos Santos, qui gère la Casa do Benfica em Paris, témoigne.

 

Dimanche soir, la tradionnelle «procession» liera une nouvelle fois le Stade de la Luz, l’antre duBenfica, au Stade Alvalade, l’enceinte du Sporting et théâtre du derby (21h00, 20e journée de Championnat). Au sein du cortège, plusieurs centaines de personnes venues de France, dont «environ cinq cent socios» de la région parisienne, annonce Manuel Dos Santos, le président de la Casa do Benfica em Paris (la maison du Benfica à Paris).

 

CASA DO BENFICA 364_250x167

Née et homologuée par le club lisboète en octobre 2012 avant d’être popularisée en avril 2013 (inauguration en présence de Valdo et du président du Benfica, lire L’Equipe du 21 avril 2013), cette association fera à nouveau le plein, dimanche, avec ceux qui n’ont pas la chance de se déplacer à Lisbonne. «On a une capacité d’une centaines de places assises, qui seront toutes occupées, reprend Dos Santos, et en général une cinquantaine voire une soixantaine de personnes se mettent dehors et regardent le match à travers la vitre» du local, situé dans le XIVe arrondissement de la capitale.

 

«Le choc du choc du choc, c’est face à Porto»

 

Plus le match approche, plus l’excitation monte. «C’est un rendez-vous super important, on en parle toute la semaine. Comme pour les matches face au FC Porto.» Les rendez-vous face aux Dragons rassemblent en effet de – très – nombreux fidèles du Benfica. Davantage que pour le derby? «Le choc du choc du choc, c’est face à Porto, et ensuite face au Sporting, explique Dos Santos. C’est la grosse rivalité. Si Benfica est bien revenu depuis deux-trois ans, la meilleure équipe du Portugal ces dernières années est le FC Porto. Il y a une rivalité de résultats.» Au point de mobiliser, pour les déplacements, «plus du double» du nombre de supporters franciliens par rapport au derby.

 

La saison dernière, pour la première fois en cinq ans, le Sporting avait terminé sur la deuxième marche du podium, après avoir occupé le fauteuil de leader durant la phase aller. Il avait été délogé à la 15e journée, par son voisin, au soir d’un… Benfica-Porto (2-0). Le SCP, qui n’a plus été sacré champion depuis 2002, a connu des difficultés financières qui ont nui à sa compétitivité et donc à l’attrait du derby. Le Sporting a remporté une seul de leurs douze dernières confrontations, toutes compétitions confondues. «En général, après le coup de sifflet final, la Casa se vide assez rapidement, reprend Manuel Dos Santos. Mais c’est arrivé qu’il y ait encore beaucoup de monde une heure après.» La dernière fois? «Après la victoire chez le FC Porto (0-2, le 14 décembre)».

 

J.Te. (l’Equipe.fr du 07/07/2015)

8 février 2015